lundi 26 août 2013

Petit blabla sur la tolérance

A quoi ça sert, la tolérance ?
Vous avez quatre heures.

Je serais tentée de vous dire que dans votre vie à vous, si vous êtes tolérants, ça ne va pas changer grand-chose. Vous allez être plus facilement énervés, parce que la tolérance est un truc assez peu présent. Vous allez accepter les autres tels qu'ils sont, soit, c'est cool, mais du coup, si vous vous soulevez contre le fait que d'autres personnes se moquent de quelqu'un (et il y a toute une différence entre se moquer gentiment en sachant que la personne n'en sera pas blessée, et se moquer juste parce que c'est drôle), vous aller être le rabat-joie de service.
Donc non, être tolérant, ça ne vous sert à rien. A part à savoir que vous faites quelque chose de bien.

Être tolérant, au final, c'est comme être écolo. Vous, ça ne vous rapporte rien (à part des déductions d'impôts dans certains cas), c'est même plutôt contraignant de penser à trier, d'essayer des solutions alternatives à des trucs classiques mais polluants. ça demande des efforts, et les efforts, c'est chiant. Surtout si on en retire aucun bénéfice pour soi.
Être tolérant, c'est comme être écolo. Oui mais j'ai beau des efforts, si je suis le seul à en faire, ça ne sert à rien. Alors autant ne rien faire, puisque tout le monde fait comme ça, je vois pas ce que je fais de mal.

C'est ce "mais tout le monde le fait alors pourquoi je changerai" que j'ai de plus en plus de mal à supporter.
Oui, tout le monde se moque de cette personne, et te moquer d'elle avec eux te permet de t'intégrer dans leur groupe. Oui, bitcher sur les gens dans leur dos n'a jamais tué personne, et en plus, ça détend et c'est drôle.
Sauf que, est-ce que c'est bien ?
Est-ce que se moquer du bouc émissaire, c'est une bonne chose ? Est-ce que ce n'est pas faire du mal à quelqu'un juste parce que c'est drôle ? Est-ce qu'il y a vraiment besoin de casser du sucre sur le dos de cette personne qui pourrait l'apprendre ? Et même si elle ne l'apprenait jamais, est-ce vraiment nécessaire, ou n'y a-t-il pas mieux à faire que de rire d'elle ?
Ne fait pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse.
Je crois que tout est dit, dans cette phrase.
On ne peut pas reprocher aux gens les moqueries qu'on subit, si nous-même nous sommes enclins à nous moquer. On ne peut pas reprocher à des gens de nous tailler dans notre dos, si nous taillons dans le dos des gens.
Je ne dis pas que nous n'avons pas le droit de nous sentir blessé et de nous insurger contre, juste que c'est hypocrite de traiter ces gens de faux-culs ou de connards sans se mettre dans le même sac.

Oh là là, mais elle exagère la gamine en crise, se moquer un peu de quelqu'un ça n'a jamais tué personne !
Se moquer des gens, c'est une forme d'intolérance et de fermeture d'esprit. Être intolérant et fermé d'esprit n'a jamais tué personne ?
Ha.
Explique moi la guerre, alors. Explique moi pourquoi des gens en tuent d'autre pour...des idéaux qui se contredisent. Tu vas me dire : oui mais y'en a c'est justifié, ils se battent pour la tolérance, justement.
S'ils se battent pour la tolérance, c'est bien à cause de l'intolérance.
Dans un monde de tolérance, la violence n'existe pas puisqu'elle est inutile car chacun respecte l'autre.

Tu vas me dire : se moquer de quelqu'un n'égale pas à déclencher une guerre. Le harcèlement individuel n'égale pas l'oppression d'un peuple entier.
Mais c'est le même schéma. En plus petit. Mais, c'est pareil. Ces gens ont le pouvoir d'écraser un peuple, ils le font. Vous avez le pouvoir d'écraser quelqu'un, vous le faites. C'est la même action, mais la conséquence est moindre.

Ne tolérez pas l'intolérance. Ne restez pas sans rien dire quand vous la voyez. On peut tous faire quelque chose à notre échelle. Ce n'est peut-être rien aujourd'hui, ça ne sera peut-être jamais rien, mais peut-être qu'un jour le monde pourra évoluer vers quelque chose de mieux.
En tout cas, j'y crois. Les choses sont comme ça aujourd'hui, et ça fait longtemps qu'elles sont comme ça, mais rien ne dit qu'elles ne changeront jamais. 



Pour compléter la chose, déjà j'ai repensé à un truc que le geek m'a dit : " tu cites du Sartre et sa définition de l'existentialisme comme quoi il faut agir comme si chacune de nos actions pouvaient changer le monde" (bon, là c'est moche parce que c'était dans une conversation)(mais, j'ai finis par citer du Sartre)(mais pas au bon endroit). C'est exactement la manière de penser que j'ai décidé d'adopter. Je sais pas si ce que je fais aura de l'importance, du coup, je fais comme si.

Et, j'ai eu un commentaire de Remucer : "ces actions finissent forcément par nous profiter à nous-mêmes, au final. Mais la nuance se situe dans cette dernière locution : "au final". La tolérance et l'écologie n'ont pas d'effets immédiatement visibles, et c'est seulement in fine que notre propre personne peut en cueillir les fruits. Et, pour cette raison fondamentale, ces actions sont donc, en premier lieu, profondément altruiste. Parce que, personnellement, quand je veux être écolo ou tolérant, c'est pas pour moi. C'est pour les autres."

10 commentaires:

  1. je suis et reste tolérante, effectivement, cela n'apporte rien, si ce n'est que je suis bien dans mes baskets. Et si, l'intolérance tue, même une personne: les gens qui sont "différents" au yeux des autres sont cibles de moqueries, critiques, jugements. Combien se sont pendus ou tailler les veines jusqu'à le saigner à blanc? L’intolérance tue et les "gens bien pensant" s'en foutent. C'est soi disant drôle de se moquer des autres. Sauf que non, je sais de quoi je parle, je suis un ancienne bouc émissaire. Et j'ai refusé de faire du mal aux gens tout simplement car je ne veux pas que les autres souffrent comme moi j'ai souffert. "Ne fait pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse." si les gens pensaient plus comme ça la vie serait plus facile :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'intolérance peut tuer à tous les niveau, ça peut tuer des milliers de personne comme une seule. Et tu as raison, j'ai oublié de parler des gens poussés au suicide par d'autres qui avaient envie de s'amuser un peu avec quelqu'un qui ne savait pas se défendre (et qui ne leur avait rien demandé, en plus)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. (je suis toute gniii trop cool, là)(merci ^^)

      Supprimer
  3. Complètement d'accord.

    D'ailleurs, j'adore ce passage :
    "Tu vas me dire : se moquer de quelqu'un n'égale pas à déclencher une guerre. Le harcèlement individuel n'égale pas l'oppression d'un peuple entier.
    Mais c'est le même schéma. En plus petit. Mais, c'est pareil. Ces gens ont le pouvoir d'écraser un peuple, ils le font. Vous avez le pouvoir d'écraser quelqu'un, vous le faites. C'est la même action, mais la conséquence est moindre."

    Et j'ai failli sortir la même phrase que Cari. Trop tard.

    Complètement d'accord, donc. Sauf sur un point. (et là t'as peur /SORT/) (non mais en fait, on est plus ou moins d'accord, je chipote juste :x)
    Être écolo, être tolérant, ça peut aussi nous apporter quelque chose. Pour le premier cas, à avoir un meilleur air, de meilleures conditions de vie, d'alimentations, etc, et, in fine, une meilleure espérance de vie. (d'ailleurs, je suis sûr qu'avec cet argument, on peut convaincre plein de gens. (...) (merci l'instinct de conservation u.u)) Pour le second, c'est toute l'ambiance autour de nous, l'atmosphère, que l'on change. Et il est bien plus agréable pour tout un chacun de vivre dans un monde où personne ne se tape dessus ni ne s'insulte, non ?
    Du coup, je pense simplement que, pour ces deux cas, ces actions finissent forcément par nous profiter à nous-mêmes, au final. Mais la nuance se situe dans cette dernière locution : "au final". La tolérance et l'écologie n'ont pas d'effets immédiatement visibles, et c'est seulement in fine que notre propre personne peut en cueillir les fruits. Et, pour cette raison fondamentale, ces actions sont donc, en premier lieu, profondément altruiste. Parce que, personnellement, quand je veux être écolo ou tolérant, c'est pas pour moi. C'est pour les autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (oh oui, flattez mon égo !)(je suis terriblement fière de ce passage)

      Quelle phrase ? (Cari en a dit plusieurs =p)

      (NON J'AI PEUR DE RIEN ET JE PREND TRES BIEN LES CRITIQUES)(looool)
      Bah, en fait, les gens ont beau le savoir, l'argument principal, c'est l'argent. Alors que ça coûte pas plus cher (voir moins pour certains trucs) mais les gens sont désinformés. Et, les entreprises ont aucun intérêt à faire du bio, du durable. Mais j'arrête là parce que sinon je vais taper un paragraphe énorme et je vais être énervée ^^. Et, oui, il est bien plus agréable de vivre dans une atmosphère sans "bitchage dans le dos" (sans rire, je suis devenue parano) ni moquerie ni insultes ni autre truc rabaissant, je suis d'accord.

      Et juste, oui, absolument, totalement. Je peux te citer en fin d'article ?

      Supprimer
    2. Tu peux en effet en être fière :p

      Oui xD Je voulais, bien évidemment, dire : la citation de Cari. x) "Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse à toi." Das kommt aus der Bibel (pardon) ("ça vient de la bible") (personne ne comprendra jamais mon jeu de mot, mais je m'en fiche :D)

      Ben, pour certaines choses, il y a des pertes, évidemment. Pour d'autres, des gains énormes. Genre quand tu deviens autonome en matière d'énergie, grâce aux panneaux solaires, éoliennes, et aux bonnes isolations. C'est vraiment un investissement rentable, au fond. Après, pour le bio, je dis pas. Pour le reste, on est d'accord ^^ (enfin, on est d'accord tout le temps, mais je chipote, je précise (je fais ch*** quoi))

      Évidemment que tu peux :) J'en serai même très (très, très) flatté. :p (hiiiii /sort/)

      Supprimer
  4. Ha, mais, je l'ai citée aussi ^^ (mince, j'ai cité la bible, honte à moi !)

    (ouais, je sais, j'ai des panneaux solaires chez moi ^^) Chipote, chipote, c'est pas bien grave ^^

    (t'inquiète, j'ai fait pareil quand Decay m'a citée en bas de je sais plus quel article)(bon, là, le geek va me trucider mais bon)

    RépondreSupprimer
  5. Pourquoi serait ce une honte de citer la Bible ? Il y a des passages très biens comme il y a des passages bien pourris.
    En fait, pour le bio, si, ça a un intérêt : marketing. Certains agriculteurs sont près à utiliser certains produits qui sont à la fois très polluants et bios (oui, ça existe, mais les gens sont peu informés...) parce que derrière, les gens achètent, le bio est à la mode.
    Bon, là j'ai donné mon avis sur les commentaires, mais sur l'article je crois que je n'ai juste rien à dire, je suis d'accord.
    (Ah si, juste une chose. Il m'arrive de ne pas me soulever quand je vois de l'intolérance, soit pour ne pas l'encourager (oui parce que des fois, plus tu critiques les moqueries plus les gens se moquent u_u), soit parce que je sais que les gens sont fermés et que ça n’entraînerait que de l'énervement.)

    RépondreSupprimer
  6. (faut que j'arrête de m'auto-faire des blagues)(bref) non, j'ai rien contre la bible. (ses applications, c'est un autre débat).
    GREENWASHING ! (j'ai directement pensé à ça) du genre "nous sommes bio, nous sommes bons pour vous et la nature, nous avons un nom bio et notre packaging est épuré avec des plantes dessus" alors qu'en fait le produit est absolument pas écolo.

    (certes, des fois c'est juste inutile)(Quoi ? Que dites-vous ? C'est inutile ? Mais on ne se bat pas dans l'espoir de gagner, non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !)(c'est dans Cyrano, quand il meurt, mais le texte ça doit pas être ça au mot près)

    RépondreSupprimer