lundi 11 novembre 2013

De végétarisme à végétalisme ?

"non mais autant les végétariens, ils veulent pas manger de viande, mais encore ils mangent du poisson (MAIS D’OÙ T'AS VU QUE LE POISSON C’ÉTAIT UN LÉGUME CONNARD ?)(pardon, ça m'énerve), des œufs et du lait, alors ça va, ils sont étranges mais pas trop. Les végétaliens, eux, c'est des fous, ils bouffent que du tofu et des graines germées, c'est des malades dans leur tête."

Je t'ai déjà évoqué mon refus de manger de l'animal mort, et les raisons qui me poussent à le faire (quoi que, je sais pas si je l'ai fais mais on s'en fout).
Plus je m'intéresse à ça, plus je me dis que le végétarisme, c'est bien, mais ce n'est pas encore aller assez loin. Boire du lait de vache est, par exemple, une aberration. Déjà une grande partie de la population ne le digère pas donc en fait faudrait peut-être se poser des questions au lieu d'inventer du lait sans lactose. Puis le mythe des trois produits laitiers par jour a été inventé par l'industrie des produits laitiers. Surtout que pour les vaches, c'est absolument contre-nature de produire autant de lait (normalement, la montée de lait survient après la naissance du veau, comme pour les humains) et pour les humains, c'est contre-nature d'en boire. Un humain, ça boit du lait d'humain. Le lait de vache, c'est pour les veaux.
Après, y'a toujours l'argument santé (ça évite l'ostéoporose, l'obésité, les maladies cardio-vasculaires)(oui, ne pas boire de lait évite l'ostéoporose, parce que le calcium animal est mal assimilé par l'être humain, qui doit donc utiliser son propre calcium pour assimiler le calcium du lait (ou un truc du genre)).



Pour ce qui est de la question des œufs, je suis mitigée. Non pas que je ne puisse absolument pas me passer d’œufs (j'ai peur des œufs. Rien que le mot me dégoûte un peu)(et en plus, ce sont les règles des poules), simplement, ok pour les conditions d'élevage des poules pondeuses, du bec coupé, des poules entassées et entraînées à pondre en permanence, mais les élevages bios alors ?
Bah les élevages bios, pas mieux. Ils achètent les poules, et tu sais ce qu'on fait pour les "pondeuses" ? On tue les poussins mâles.
Puis l'exploitation des animaux, je trouve ça bof, même si c'est fait en respectant les conditions naturelles de vie de la bestiole (haha, trouve une poule sauvage). C'est un peu le truc du poulet bio. Le poulet, à la fin, il est mort, hein. Y'a pas d'abattoir bio. Et même s'il y en avait, bah, il serait mort quand même pour que quelqu'un puisse le manger.
En fait, je suis pas si mitigée que ça.

Donc voilà où j'en suis de ma réflexion.
Je veux devenir végétalienne. Mais si mes parents ont bien pris le fait que je décide de devenir végétarienne (j'essaye de convertir ma mère mais elle est un peu trop attaché à son "j'aime bien manger de l'animal mort mais j'en mange pas beaucoup et que du bio"), le végétalisme va être un peu plus compliqué à faire passer (c'est un peu plus contraignant). De plus, je mange à la cantine au lycée, donc ce serait en fait pratiquement impossible.
En fait, je vais devoir attendre un peu.
Même si je pense que le végétalisme est le meilleur choix à faire.

14 commentaires:

  1. Je m'étais toujours dit que le végétalisme était plus ou moins extrême, parce que, au fond, le poisson, je dis pas, mais le lait et l’œuf, bah c'est pas de l'animal mort quoi. Maintenant, tu as mitigé mon jugement (mais osef je suis pas J /aucun rapport/).

    Sauf que si on mange plus de lait, plus de fromage, et il me semble qu'il y a tout un tas de trucs qui sont très très bons pour la santé, dans le fromage. Mais faudrait que je vérifie... (enfin, si on pense juste à la pénicilline et aux bonnes bactéries intestinales qu'il y a dedans, c'est déjà un bon point)

    Quant à l’œuf... J'ai pas bien compris pourquoi ils tuaient les poussins mâles o.O Il suffit de pas féconder les poules quoi Oo Et à partir de là... Ma foi, si on arrête d''exploiter" les animaux (je suis prudent avec le terme), bah faut aussi arrêter avec les chevaux (SURTOUT de les manger, mais aussi de les monter), les chèvres, les bœufs, etc. Avouons que, dans l'ancien temps, ç'aurait été problématique. Mais aujourd'hui, ça ne l'est plus tellement, on peut les remplacer par des machines.

    Mais juste : au final, monter un cheval, c'est pas non plus comme l'exploiter pour son lait, y'a une vraie relation homme-animal, et si il pouvait y avoir la même relation avec les vaches et les poules, tout ce qu'on fait, c'est domestiquer les animaux, et récupérer ce dont, de toutes façons, ils ne se servent pas (je pense aux œufs, quant au lait... puisqu'elles n'en produisent pas naturellement, c'est plus complexe).

    Tiens, on peut appeler ça "Le Paradoxe de la Vache" *sort* : comment avoir suffisamment de lait pour faire du fromage bon pour la santé, et en trayant la vache avec respect et amitié, tout en faisant en sorte de respecter ses cycles naturels de production, et de ne pas lui faire naître un veau tous les ans, sans compter qu'ils seraient certainement tués ? Bref, je suis mitigé (et idéaliste : je crois qu'on peut manger du lait et de l’œuf tout en étant responsable et respectueux)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah je pensais comme toi mais je tend à retravailler mon jugement.

      Oui, le lait fermenté (donc fromage, yaourt, etc.) est plutôt bon à la santé (mais on peut vivre sans).

      Bah en fait, pour la race de poules dites "pondeuses", y'a des mâles et des femelles. Comme les femelles sont les plus demandées (logique, un coq ne pond pas), bah les mâles...couic. J'en conviens, après il faut voir jusqu'où il est possible d'aller pour cesser "l'exploitation" des animaux, parce que la transition, si un jour elle se fait, sera difficile.

      Et pour avoir fait plusieurs années d'équitation, je plussoie : un lien affectif se forme. Oui, les œufs après, concrètement la poule elle pond toute seule, mais la poule est plus un animal utilitaire que de compagnie, c'est ça qui est dommage (une poule, ça peut être très gentil).

      Ou alors, le fromage végétal, ça existe (mais...j'te conseille pas d'essayer). C'est vrai que j'ai pas trouvé de moyen (du moins dans ma tête) pour qu'on puisse joindre les deux.

      Supprimer
  2. Je fais partie de ces "pétasses" qui aiment manger de la viande, même si je préfère franchement m'empiffrer d'épinard que de bœuf .
    Je sais très bien que le lait de vache, il "oblige" la vache à avoir des veaux à la pelle. Mais bon, si le lait dégoute, il y a toujours l'option du lait de soja, qui est assez bon (en tout cas moi j'aime le gout mais c'est pas le cas de tout le monde), niveau produit laitier, pareils. Par contre pour les cocos... ils tuent les poussins mâles O.o... Savait pas. avant je mangeais les oeufs pondus par les poules de mon grand père. Il avait 6 poules et c'était les meilleurs œufs du monde, avec des bestioles traitées comme des reines, presque :)
    Je pense que le plus important c'est de faire ce que tu pense être le meilleurs pour toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais goûté le lait de soja, tu me donnes envie d'essayer (en même temps le lait "normal" je supporte même pas l'odeur, alors tout ce qui s'y apparente, ça me tente moyen ^^')
      Bah pareil, mes parents ont des poules dans un bout de terrains, mais comme c'était de "vieilles" pondeuses d'une ferme bio pas loin de chez nous et qui étaient destinées à l'abattoir, bah du coup ils ont des œufs gratos et ils sauvent des animaux (donc je les embête pas trop avec l'exploitation des poules).

      Supprimer
  3. Ni viande ni poisson mais je continue de manger lait/oeuf/miel.

    Parce que ce ne sont pas des choses qui pour moi devraient disparaitre/s'arrêter mais qui devraient changer de fonctionnement. J'aimerais que toutes les fermes bios soient comme mon voisin : qu'ils aiment leurs poules, les traitent biens, etc...

    Pour le coup de la poule qui finit par mourir et être mangé bah.. On meure tous un jour ? Elle a eu sa vie, sa vie de poule, dans une petite ferme, pas exploitée, c'est son temps de mourir et si elle peut servir apres à être mangé bah.. ouais. Quand je serais morte je donnerais tous mon corps, de mes cheveux à mes paupières en passant par tous les organes vitaux. C'est comme si "on me mangeait". Alors oui, il y a le fait que la poule ne peut pas dire si elle veut ou pas le faire mais je ne pense pas qu'elle se pose non plus la question de ce qu'elle veut faire dans la vie.

    À partir du moment où elle est bien traité, que le boeuf charolais est bien massé (j'aimerais être un boeuf charolais et être née pour être massée et mourir) ça me va. Car elle/eux comme moi/nous sommes nés pour mourir.

    Je sais pas si c'est clair ><

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un point de vue qui se comprend, sauf que "qui finit par mourir", je te conseille pas de manger un animal qui est mort de mort naturelle ^^' et du coup, elle finit pas par mourir, ta poule, on la tue. Et c'est pas du tout pareil.
      (comme je sais pas, je laisse dans le flou. Peut-être que la poule se fout de tout tant qu'elle peut manger et faire des choses de poule).

      Supprimer
  4. Non mais carrément ! on devrait faire que des élevages bio et comme ça y aurais vachement moins de production et comme ça tous les pauvres ils pourraient mourir parce qu'ils ont rien à bouffer ! bien fait pour leur gueule !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a les moyens dans chaque pays d'être auto-suffisant au niveau de la production agricole et de respecter l'environnement, au lieu d'exporter/importer comme on le fait. Ce serait même meilleur pour l'économie de certains pays. Donc au final, il y aurait moins de pauvres et moins de famine.

      Supprimer
    2. Salut, je viens de lire ton post ainsi que les commentaires. Je trouve que la façon dont tu traites le sujet est respectueuse de ceux qui ne sont pas végétariens et franchement c'est rare, alors merci. Oui j'avoue que lorsqu'on me traite de "mangeuse de cadavres", ça a le don de m'agacer... Comme tu l'auras compris, je ne suis pas végétarienne, mais pas non plus fanatique de la viande ou du poisson, je mange ce qui est bon pour mon équilibre (je le dis ainsi car j'ai eu de gros problèmes de santé il y a quelques années et qu'il a fallu revoir ce que je mangeais, j'avais de graves carences en potassium). Bref, lorsque j'étais gamine et ado, je vivais à la campagne et les oeufs qu'on mangeait venaient des poules de la ferme voisine, les poulets venaient d'une autre ferme et de ce que je sais, les animaux n'étaient pas maltraités (mis à part qu'on tuait tout de même le poulet évidemment...). Aujourd'hui je vis en ville et je mange justement moins de viande, de poisson (car avant j'étais proche de la mer, donc on mangeait ce qu'on pêchait ou ramassait) parce que je ne sais pas d'où ça vient. Je ne pense pas devenir végétarienne un jour, autant être sincère, cela étant dit, j'estime qu'à ma petite échelle, même en continuant à manger de la viande, du poisson, etc je peux faire en sorte de limiter les dégâts. Voilà pour mon laïus. Pour finir, il y a quand même quelque chose qui m'a dérangé dans ton dernier commentaire ; lorsque tu dis que chaque pays peut être auto suffisant j'en doute fortement ! Dans certains pays du continent africain, ils crèvent de faim car il n'y a pas d'eau pour alimenter les cultures, et ça ils n'y peuvent rien, certaines assoc vont aider à construire des puits là-bas justement pour qu'ils puissent être autosuffisants mais le problème n'est pas encore réglé. Je pense avoir tout dit et j'espère que je ne t'ai pas blessé par mon commentaire, ce n'était pas du tout le but :-) Bonne semaine à toi !

      Supprimer
    3. Je ne vais pas revenir sur tout ce que tu as dit avant, j'ai beau ne pas traiter les gens de mangeur de cadavre (sauf quand je perd mon sang-froid, mais riposter quand on marche sur nos convictions, je pense que c'est normal), je ne reste quand même pas pour la consommation de viande (même si, raisonnée, c'est mieux).
      En revanche, pour l'eau : plantation d'arbres. Les arbres appellent la pluie. Et puis il y a des moyens de lutter contre la désertification (je me souviens plus exactement mais je t'enverrais le lien de la vidéo si tu le souhaite).
      Donc, il y a les moyens d'être autosuffisant (j'ai pas dit que c'était le cas à présent, mais la possibilité est là).

      Supprimer
    4. En effet je veux bien le lien de ta vidéo car ça m'intrigue tout de même. Tu peux me l'envoyer à vaesolianna@gmail.com :-)

      Supprimer
    5. http://www.ted.com/talks/allan_savory_how_to_green_the_world_s_deserts_and_reverse_climate_change.html
      Bon, ça concerne que la désertification.

      Supprimer
  5. Tiens, pour tes histoires de lait, Betta : http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/biologie-non-boire-lait-ne-protege-pas-fractures-50417/#xtor=EPR-17-[HEBDO]-20131125-[ACTU-Non--boire-du-lait-ne-protege-pas-contre-les-fractures]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, toi je t'aime bien (je trouvais plus le lien)

      Supprimer