vendredi 24 octobre 2014

Arrêt de la cigarette : où, comment, pourquoi, est-ce que je survis ?

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que cet été, j'ai tenté d'arrêter la cigarette, pour ensuite reprendre parce que tous mes amis sont des fumeurs et que j'aime beaucoup trop ça. Quand même.
Mais actuellement, je suis bien trop fière de vous dire que ça fait plus d'une semaine que je n'ai pas touché à une cigarette, et pourtant les tentations étaient terriblement nombreuses.

Déjà, je ne sais même pas pourquoi j'ai arrêté : un jeudi, jour de liberté, je n'ai pas fumé de la journée parce que je n'en ressentais pas l'envie, et le lendemain, en allant rejoindre un ami de la fac dans Grenoble, je lui ai dit un truc du genre "hé, j'arrête de fumer !" et il m'a dit un truc style "ok, moi aussi !".
Du coup, j'étais piégée, obligée d'arrêter, ça y est, c'était du sérieux.
Les premiers jours, j'étais genre "ouais, tranquille, easy, ça me manque pas du tout".
Le samedi soir, j'ai rejoint une amie qui venait de se faire tatouer, et comme par hasard, elle était fumeuse (en même temps j'ai beaucoup d'amis fumeurs (plus de la moitié de mes amis fume, en fait)). J'ai résisté.
Le lundi matin, à la fac, j'avais aussi une envie de fumer pas possible. J'ai bu du coca light, et j'ai résisté, encore. Bon, y'avait un peu mon pote roux qui arrêtait en même temps que moi qui aidait pas mal ("si tu fumes, je refume". Bonjour, culpabilité.).

Au final, le plus dur, ce n'est pas le manque de nicotine ou quoi que ce soit : c'est le geste qui manque. Le truc à supprimer, c'est l'habitude. Comme pour toute addiction, facilement : si vous être accro au grignotage, au café, à la scarification (oui, même ça), il suffit (ça reste terriblement difficile, hein) de remplacer le geste par un autre. Par exemple, quand j'avais envie de me scarifier, j'écrivais jusqu'à ce que je m'endorme, assommée par les larmes (et j'ai gardé ce réflexe quand je vais pas bien). Mais là, fumer, c'est un truc que je fais tout le temps (sauf le matin au réveil, j'ai jamais pu supporter ça) : en attendant le tram, lors d'une pause entre deux cours, en regardant un film, après avoir fait l'amour, après avoir mangé, en marchant dans la rue...
Du coup, en attendant le tram, soit je répond à mes SMS, soit j'écris dans mon journal, ou alors je lis.
Pendant les pauses entre les cours, si c'est le petit intermède de 5 minutes, je me contente d'aller dans le cours suivant et d'arriver à l'heure (pour changer). Sinon, je bois du coca light. Et un jour, j'arriverais peut-être à remplacer le coca par de l'eau, qui sait. En regardant un film, je bois du thé. Après avoir fait l'amour, je reste dans ses bras (et c'est beaucoup plus agréable <3). Après avoir mangé, j'avoue que c'est un problème parce que je déteste la sensation de ventre plein, du coup je me débrouille pour m'occuper autrement, genre je lis ou je fais mes devoirs.
Ou je me dis que mon pote va me tuer, ça marche aussi.

Sinon, j'avoue que j'ai un peu compensé par la nourriture. Mais je pense que y'a pire que manger des pommes et des kiwis. Alors bon. Et je sais pas si le fait que j'ai faim souvent en ce moment est lié à l'arrêt de la cigarette ou si c'est juste parce que je me suis pas nourrie beaucoup pendant un temps. Et que je me nourris toujours pas beaucoup, en fait (je peux même pas dire que j'ai plus faim, juste que je suis flippée de la nourriture. Mais ça va, ça tend à se calmer.).

Je dirais pas que je me sens vachement mieux depuis que je fume plus (en fait j'ai toujours pas d'odorat parce que je suis enrhumée. C'est nul. Mon nez me manque.)(mais on dirait que ma peau est plus jolie, par contre. Mais ça doit être une illusion de mon cerveau malade qui essaye de me faire croire que ne pas fumer a vraiment des effets positifs), mais disons que ça me fait quand même économiser 40€ par mois (si ce n'est plus), donc je peux me faire des petits plaisirs autrement qu'avec des cigarettes (par exemple, en achetant des livres. Et des carnets.)(j'aime beaucoup trop les carnets).

Puis si j'y arrive vraiment je serais quand même un peu beaucoup fière de moi.
Quand même.

Ta gueule.

6 commentaires:

  1. Ce qui est écrit à la fin est juste beaucoup trop épique ^^
    Sinon après avoir fait l'amour, tu peux le refaire ^^ Ça fait passer la vile tentation non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé ça drôle aussi ^^
      ...Obsédé, va =p

      Supprimer
  2. Je suis d'accord avec Le Fou, c'est bien de rembarrer ce méchant pas beau d'Oscar Wilde ^^ En tout cas, eh bien, bravo ^^ (et mange plus, manger, c'est la vie :p)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "méchant pas beau" ^^ eh bien, merci ^^ (...nan. J'aime me laisser mourir de faim, tu comprends (mais t'inquiète, Remumu, je m'alimente)).

      Supprimer
  3. Bravo, tu peux être fière de toi d'avoir une telle initiative. Je suis sûre que tu as la motivation et la force en toi pour réussir à arrêter.
    C'est vrai qu'il n'y a que des avantages, à commencer par faire plein d'économies pour t'acheter des choses qui te feront plaisir. :) Et ça n'est pas du tout impossible que ta peau (et tes cheveux) soient déjà plus jolis, comme tu le dis.
    Les effets positifs, il y en beaucoup et dis-toi que même si tu ne les vois pas trop aujourd'hui, ta toi du futur en profitera.
    Arrêter une habitude ancrée, c'est quelque chose de très difficile, alors sois fière de toi d'avoir pris l'iniative car c'est courageux, et ne culpabilise pas trop si jamais ça t'arrivait de céder à la tentation une ou deux fois. L'important c'est d'être dans la démarche d'arrêter et de s'y tenir. J'ai toujours trouvé la phrase d'Oscar Wilde très juste car céder un poil à la tentation permet de réduire la frustration et de continuer ses bonnes résolutions sur des bases moins tourmentées. (Cela dit, je ne sais pas si ce que je dis est valable pour l'arrêt cigarette car je n'ai jamais eu à arrêter de fumer. Peut-être que ça s'applique mieux pour un régime par exemple).
    J'aime beaucoup tes articles. J'aime suivre ces petites anecdotes de ta vie et je trouve que tu as des réflexions très intéressantes sur le développement personnel. Ça envoie des bonnes ondes.
    Bon courage à toi, et tu peux déjà être fière de toi. :)
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci =)
      Oui, j'avoue qu'avec les économies que ça me fait faire, j'ai l'impression d'être multimilliardaire (en fait, non, mais bon).
      C'est ce que je me dis pour pouvoir continuer =)
      En fait, si je cède juste une fois, je sais que je vais replonger, du coup là, ça fonctionne pas du tout ^^
      Ooooh merci beaucoup n_n

      Supprimer