vendredi 1 mai 2015

Insérer de la poésie dans le quotidien

Salut à toi qui lit mon blog !

Depuis quelques mois, je m'enferme dans une routine travailler-manger-dormir. A côté de ça, je lis beaucoup, mais comme je suis en étude de lettres ça compte aussi comme du travail (augmenter la culture littéraire, tout ça tout ça), et j'écris, mais on peut pas dire qu'écrire soit de tout repos (en fait pour moi c'est comme si j'avais un boulot à côté des études. Dont je décide les horaires et qui me rapporte pas d'argent pour l'instant (l'espoir n'est pas interdit), mais un boulot quand même). Et je fais du sport, aussi, mais ça c'est pour garder ma santé mentale.

Et j'ai du mal à prendre du temps pour les choses "inutiles".
Genre, ça fait une éternité que je ne suis pas allée marcher dans Grenoble juste pour le plaisir de marcher dans Grenoble.
Que je suis pas restée sur mon balcon à regarder les montagnes.
Que j'ai pas essayé de dessiner (je dessine mal mais j'aime quand même ça).
Que j'ai pas avancé mes projets de carnets.
Que j'ai pas cousu.

Rend-toi compte, je suis dans mon appartement depuis septembre et mon copain a accroché plus de trucs aux murs que moi. Et c'est lui qui organise les petits trucs mignons sur le haut de ma bibliothèque (mais il est doué pour ça)(moi aussi, mais moi je suis plus petite).
Alors que la chambre de chez mes parents, aux murs anciennement blanc comme du papier, est entièrement couverte de mots, de vieilles cartes d'anniversaire et de bouts de textes découpés.

Y'a plus trop d'inutilité poétique dans ma vie.
Je m'en suis rendue compte y'a pas longtemps. Ma voisine de latin, éternelle compagne de galère, faisait des grues en origami (les oiseaux, banane, pas les machines). On est allé en cours, on est ressorties au bout d'une petite heure, on a mangé, puis je suis allée m'asseoir avec elle au Pôle Sud (non, pas vraiment, mais "hall sud", ça ressemble beaucoup trop à Pôle Sud), en théorie pour réviser, elle un truc dont j'ai pas compris le nom, et moi mon partiel de Présence de l'Antiquité.
En vrai, elle a continué à faire des grues en origami, pendant que moi je faisais mon origami transformiste (un pliage qui peut être : un bateau à deux coques, un vase, un moins chinois, un chinois caché dans une barque, un bateau à une voile, un moulin à vent et l'imitation parfaite d'un carton)(je sais faire que ça)(ça et les lapins gonflables).
On a mis des grues dans mes imitation de cartons parfaites, une rouge, une noire, ça nous a fait rire parce que notre fac s'appelle Stendhal (fierté locale, tout ça tout ça) et que Le Rouge et le Noir. On a aussi pas mal rit parce que le cliché du littéraire dans le carton, qui ne l'a pas entendu. Bref.

Qui veut adopter un oiseau Stendhal ?
(ayez pitié d'eux, il paraît qu'ils ont pas d'avenir)

Puis après, les oiseaux ça m'a fait penser à Eluard.
Eluard, c'est mon poète préféré parce qu'il a cette capacité totalement magique de dépasser le sens et d'émouvoir quand même.
C'est peut-être ça qui me manque dans ma vie.
Faire des choses qui n'ont pas forcément de sens, d'utilité, mais qui aident à avoir du beau dans l'existence.

Du coup je suis en quête d'un projet à associer à ça.
Un truc absurdico-poétique.
Je vous en reparle dès que j'ai trouvé.

Paillettes à vous !

10 commentaires:

  1. Réponses
    1. J'exprime ma gratitude envers ton enthousiasme =)

      Supprimer
  2. Ce que tu qualifies d'inutile, sont en fait les trucs chouettes de la vie, les possibilités à exploiter. Ce n'est pas (économiquement ?) rentable. Mais tu fais bien de le mettre entre guillemets. J'ai souvent voulu faire remarquer aux gens que la plupart des choses qu'on aime, la plupart des choses essentielles sont "inutiles" (Les amis, des trucs bizarres comme l'amour, les levers de soleil, manger une pomme au soleil… La littérature aussi parfois (je fais des études scientifiques / je côtoie des "scientifiques") ).
    Je suis aussi quelqu'un qui recouvre les murs là où je passe (Bon, là je suis en location, j'évite de mettre des punaises plein les murs..) !
    Des lapins gonflables ? Ca a l'air (inutile ?) super chouette !!
    Ce qui est étrange dans ton article, c'est que tu parles de trop d'inutilité poétique, puis finalement tu voudrais en rajouter. Oui, trop n'est jamais assez, vive les trucs "inutiles" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien pour ça que je qualifie ça d'inutile entre guillemets. De toute façon je ne suis pas économiquement rentable, je suis en licence de lettres.
      Je suis très d'accord avec ça, l'essentiel ne sert à rien.
      (ha oui en effet ^^)
      C'est super cool les lapins gonflables. Je songe à faire un tuto lapins gonflables.
      Mais parce qu'en fait je considère que l'inutilité poétique est extrêmement essentielle à la vie (sinon autant être un robot).

      Supprimer
    2. Je pense qu'il manque un tuto de lapins gonflables dans ma vie... Et dans la vie de plein d'autres gens aussi :D
      (Donc ton "trop" n'était pas négatif ?)

      Supprimer
    3. Oh ^^ alors je ferais un tuto de lapins gonflables, histoire que ceux à qui ça manque puisse faire des lapins gonflables.
      (Non, c'était un "y'a plus trop"="y'a plus beaucoup")(tu fais parti de ces gens qui sont pointilleux sur le langage. J'aime ça)

      Supprimer
  3. Oh Eluard, l'un des amours de ma vie!!
    Sinon, un truc rigolo, si un jour tu as 20 euros en trop pour te faire plaisir, c'est le Magnetic Poetry Kit, c'est génial et parfois stimulant! Personnellement, après des mois et des mois je me le suis offerte le mois dernier, et je suis trop fan :D
    Et sinon dans l'inutile je fais des baleines en origami ahaha, puis je m'arrête souvent pour regarder le monde, ou le ciel quand je suis dans le bus.
    Et aussi, je sois bien d'accord avec ce que tu dis dans ton commentaire ci dessus "mais parce qu'en fait je considère que l'inutilité poétique est extrêmement essentielle à la vie"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh mais ce truc a l'air tellement cool *_* je le note quelque part.
      Han. Des baleines en origami. J'aimerais trop savoir en faire ^^

      Supprimer
  4. OUI OUI OUI !
    Le Beau <3 l'Inutile <3 la Poésie <3 l'Absurde <3 Éluard

    RépondreSupprimer