mercredi 4 novembre 2015

La blogosphère, cette cours d'école géante

J'ai lu quelques articles ces derniers temps qui on tous une thématique plus ou moins commune : "Pourquoi je ne serais jamais une blogueuse parfaite/hyper connue", et autres trucs du style. Ils me faisaient sourire parce qu'on retrouvait tous les clichés associés à la blogo : une blogueuse est parisienne, a un chat, une maison avec une déco épurée style suédoise, elle prend des photos parfaites, elle boit des smoothies le matin, sa vie est un parfait cocon rose poudré, elle poste tout le temps des photos géniales sur instagram, elle dépense des centaines d'euro en produit de beauté, etc.
(D'ailleurs on dirait qu'il n'y a que les blogueuse beauté et mode qui existent. Les autres, ça doit être de la contrefaçon de blogueuse.)
Puis j'en ai lu un autre, il y a quelques jours, qui parlait de "la tendance des blogueuse un petit peu frustrées". Et qui expliquait que les blogs pas connus n'était peut-être pas aussi bons, que les blogueuses ne s'investissaient peut-être pas assez (comme je n'aime pas critiquer des choses - rappelons que toute critique n'est pas négative - sans que mon lecteur puisse se faire son avis, je laisse le lien ).
Je vous avouerais que cet article m'a un tout petit peu agacée. Même si je trouve aussi qu'il y a un côté envieux, un peu "non mais si mon blog il marche pas c'est parce que je rentre pas dans le moule" dans la tendance de la blogueuse frustrée.

C'est triste, de voir à quel point on peut se prendre la tête pour rien et se sentir obligé-e de se justifier tout le temps, de tout. On se justifie si on fait des partenariats, si on n'en fait pas, si on veut être blogueuse pro, si on s'en fout, si notre blog n'a pas assez de succès à nos yeux, si on ne fait pas de belles photos, si notre rythme de vie n'est pas parfait...Tout. Le. Temps.
J'ai même failli me justifier, dans cet article. Me justifier d'être une petite blogueuse, presque trois ans après le début de ce blog. Me justifier de ne pas avoir plus de 100 abonnés sur Hellocoton. D'avoir, la plupart du temps, moins de 100 visites par jour. Pourtant, je n'ai pas à me justifier. Mon blog est comme il est et j'adore toujours autant poster dessus et c'est, finalement, la seule chose qui compte à mes yeux.

Il n'y a pas de blog "parfait". Il y a juste des blogs populaires, et d'autres qui ne le sont pas. Et la popularité n'est pas forcément un gage de qualité (note : la qualité d'un blog reste quelque chose de tout à fait subjectif). Il y a des blogs hyper connus qui me laisse de marbre tant au niveau du style que du contenu, et des blogs "références" que j'aime beaucoup suivre (pour n'en citer que deux, celui de Natacha Birds parce que je la trouve toute mignonne et que l'esthétique est magnifique et celui de Garance Doré parce que j'aime sa manière d'écrire). Et il y a des blogueuses pas du tout populaires que je trouve souvent meilleures que les blogs qu'on nous met en avant, en terme de contenu et en terme de style d'écriture.  A chacun ses critères.

Et pour en revenir à ce que disais la demoiselle de l'article mentionné plus haut, la popularité ne dépend pas de ton investissement dans ce que tu fais. Bien sûr que les blogueuses professionnelles sont plus investies en terme de temps que les blogueuses qui ne le sont pas (et encore) dans leur blog, parce que c'est leur métier, leurs journées sont consacrées à ça et si elles ne le sont pas elles perdent leur gagne-pain. Mais tu peux aussi ne pas avoir une popularité de fou et faire de très bons articles, consacrer du temps à ton blog, soigner la mise en page et la façon dont tu écris, et ne quand même pas être très populaire (quand je parle de très populaire je sous-entend "les blogs qui ont plus de mille vues par jour et qui passent parfois dans la presse, qui collaborent avec de nombreuses marques et dont en général les blogueuses peuvent vivre".). Parce que parfois tu ne suis juste pas la tendance. Et vraiment, c'est pas grave. Chacun est libre. C'est justement ça l'intérêt du blog, la seule limite, c'est la notre, et c'est vraiment dommage de se retrouver avec des débats et des critiques dans tous les sens juste pour une question de popularité.



16 commentaires:

  1. Réponses
    1. heureusement que tu es en sélection sinon j'allais tout casser dans les locaux d'hellocoton ^^

      Supprimer
  2. Ton article est très intéressant et je pense un peu pareil que toi, j'avoue en avoir un peu ras le bol en ce moment de tous ces clash, sous entendu dans la blogosphère, alors maintenant, après 1 an de blogging, j'ai envie de bloguer que quand j'ai envie, pour moi avant tout, de bien me rappeller, chaque jour pourquoi j'ai commencé à écrire. Comme tu dis les chiffres ne font pas tout, ce n'est pas parce que j'ai plus de 500 abonnés, qu'ils me lisent et commentent tous, loin de là, donc ça veut rien dire , c'est juste des chiffres puis c'est tout :) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça devient fatiguant...Et encore en tant que blogueuse humeur j'ai l'impression que c'est plus soft de ce côté là, les clashs et tout (sans doute parce qu'on a moins de partenariat et autres possibilités de monétisation). Et tu as raison, les chiffres ne font pas tout =) merci pour ton commentaire

      Supprimer
  3. T'es gentille toi! j'aurai dit "Bac à sable" pour le niveau!

    Je me retrouve dans tout ce que tu dis ^^ Bon ok j'aimerai vivre de mon blog... (ouais bon, dans mon cas ça mettrais juste du beurre dans les épinards) mais je reste logique.

    Je ne veux pas d'une notoriété ou tout le monde va me casser du sucre sur le dos (Je pense à la pauvre Marie du blog Enjoyphenix), je ne suis pas assée régulière dans mes parutions, je DÉTESTE Facedechèvre et je n'ai pas les moyens de m'acheter un appareil photo/caméra à 3000 boules ni parfois le temps de faire quoi que ce soit.

    Mais mon blog, je l'aime comme il est, avec ses irréductibles toujours au rendez-vous et au moins je passe entre les mailles du filets de la polémiques et j’évite les haters et autres trolls.

    Je trouve certains petits blogs bien mieux que de gros trucs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah je pensais école maternelle/primaire donc c'est pas forcément plus gentil ^^

      C'est sûr que ce serait cool d'être payée pour cette activité dans laquelle mine de rien on investi pas mal de temps et d'énergie, mais bon, c'est pas le principal (c'est vrai que je cracherais pas sur un peu de "beurre dans les épinards").

      (Ouais, ce cas de harcèlement ça fait peur, au final ma petite notoriété me protège de ça et j'en suis bien contente).

      Moi aussi j'aime ton blog comme il est (même si je commente pas toujours, je suis tes aventures cariesques et je les aime toujours autant ^^)

      On est d'accord. Mais ça c'est pareil pour plein de trucs : ça plaît à la majorité donc c'est connu mais au final ça ne veut rien dire du tout

      Supprimer
  4. Super, cet article. Enfin quelqu'un qui voit clair :). J'ai l'impression d'assister a des bagarres de maternelle entre les filles "à succès" et celles qui n'en ont pas. C'est un peu triste car en soi, peu importe le nombre de vues si on fait ce qu'on aime... non? :)
    Et peut-être, en effet, que les filles qui sont "connues" ont des articles de meilleure qualité, mais ce n'est pas toujours le cas. Et l'inverse vaut également pour certaines petites blogueuses qui ont de super articles mais un petit lectorat.
    xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ça fait très "ouais bah moi au moins je suis authentique" VS "Nananananèreuh j'ai plus d'abonnées que toi".
      Tout à fait d'accord.
      Merci pour ton commentaire =)

      Supprimer
  5. Je suis bien d'accord ! C'est agaçant cette course à la popularité, aux vues, aux likes et tout ça... L'essentiel, ça reste de prendre plaisir à faire son blog et à lire ceux des autres, tout simplement :) J'aime bien ta façon de penser en tout cas, je vais aller lire le reste de ton blog haha! Bonne continuation :) - Juliana

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas tant le fait de vouloir être populaire qui m'agace c'est le fait que ça engendre cette mentalité un peu pourrie.
      Oh merci =) Je suis allée faire un petit tour sur ton blog, j'aime beaucoup =)

      Supprimer
    2. C'est pas tant le fait de vouloir être populaire qui m'agace c'est le fait que ça engendre cette mentalité un peu pourrie.
      Oh merci =) Je suis allée faire un petit tour sur ton blog, j'aime beaucoup =)

      Supprimer
  6. Je reviens voir ce qui se passe sur Hellocoton, et effectivement j'ai trouvé que la bloguosphère par vraiment en cahouette.
    Il y a de plus en plus de guéguère même si ça a toujours existé, mais en bientôt 4 ans de blogging, je constate que c'est encore plus la course non pas à la popularité mais à la professionnalisation du truc, alors que c'est une passion.
    On lance un blog maintenant pour satisfaire son égo ou gagner du pognon, et je pense que c'est ça qui va tuer le blogging.
    Déjà il y en a trop, on sait plus où regarder, et comme les restaurants japonais, les gens vont se lasser un jour où l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis pas contre la professionnalisation du truc (après tout on paye des écrivains, des journalistes, alors pourquoi pas des blogueurs ?), mais c'est vrai que ça n'arrange pas vraiment l'atmosphère...
      Par contre je suis pas entièrement d'accord : il y a encore une majorité de blogueuse qui blogue par passion.
      Je ne suis pas certaine de ça, parce qu'au final les blogs restent quand même un formidable outil de découverte et de partage, mais peut-être qu'effectivement on en lira moins. Je ne sais pas.

      Supprimer
  7. Ton article résume bien ce que je pense. Je tiens un blog avec peu d'audience et de moins en moins de commentaires...et je crois que tu as oublié un paramètre : Instagram où tout n'est que visuel et éphémère, là pas la peine de savoir écrire, tu fais (ou fais semblant), tu "shoot" et tu publies...
    Pourtant je continuerai à tenir mon blog, juste pour le plaisir d'écrire et comme un journal de bord, ce qu'était d'ailleurs la plus part des blogs au départ. Et tant pis si les lecteurs sont partis ailleurs (sur IG), je continuerai mon petit bonhomme de chemin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas Instagram donc je ne peux pas juger de ses effets sur la blogosphère...Mais j'ai l'impression que la blogo parfois c'est un peu ça : des articles qui font trois lignes pour accompagner une photo...ça devient très superficiel.
      Bonne continuation à toi (c'est vrai que dès qu'un blog par du côté "pro" parfois j'ai plus l'impression d'avoir à faire à un site web qu'à un blog personnel où on parle de sa propre expérience).

      Supprimer