vendredi 31 mars 2017

Non, je ne dis pas pansexuel.le

Depuis assez longtemps maintenant, j'ai un élément stable dans mon identité sexuelle : je suis bi. J'ai eu beaucoup de mal à comprendre la différence entre bisexuel.le et pansexuel.le (et leur déclinaison romantique), parce que : être attiré.e par tous les genres VS être attiré.e par tous les genres, je sais pas toi lecteurice mais ça me semble tout à fait pareil.

Et récemment, j'ai lu une explication qui en tant que garçon-qu'on-prend-pour-une-fille m'a fait dresser les cheveux sur la tête.
ça donnait à peu près : bisexuel.le ça exclu les personnes trans, c'est l'attirance seulement envers les hommes et femmes cis.
Alors.
Alors alors alors.
ça me pose un gros problème. Parce que tu vois c'est encore une fois considérer qu'être un homme trans, ce n'est pas être un vrai homme. Qu'être une femme trans ce n'est pas être une vraie femme. Coucou la transphobie ordinaire, coucou.

A un moment j'aimerais bien qu'on arrête les conneries, les gens. Je veux bien que le terme "pan" ait l'air d'être plus inclusif parce que sa racine grecque signifie "tout", mais bisexuel inclu déjà les personnes trans. Parce que les personnes trans rentrent dans ces deux genres. Et que bi n'a jamais voulu dire "attiré par les hommes et femmes cisgenre". Qu'éventuellement des bi puissent être attiré uniquement par des personnes cisgenre ne me semble pas fou parce qu'encore une fois la transphobie est partout même dans les milieux LGB, mais ça ne veut pas dire que ce terme exclu les personnes trans (au contraire je tends à penser qu'une personne bi sera plus ouverte aux personnes trans justement parce que sortir avec des filles ou des garçons c'est cool et qu'une attention moindre est portée au genre socialement perçu (genre tu sais les vrais hommes ont des pénis) que dans le cadre d'une attirance sexuelle envers un seul genre).

Après tu as le second argument de "et les personnes non-binaires ?" et oui, parlons des personnes non-binaires, j'ai longtemps pensé que j'étais une personne non-binaire (parce que je suis un garçon qui aime les robes tu vois), j'aime beaucoup les personnes non-binaires (coucou l'Amoureuxse)(oui j'aime à ce point-là les personnes non-binaires) et non, je ne pense pas qu'elles soient exclues du spectre d'attirance des bisexuel.le.s tout simplement parce que le spectre de l'attirance bisexuelle est littéralement le plus large.
Je sais pas si tu as déjà vu le drapeau des bi mais il va du bleu au rose en passant par le violet. Le violet. Pour symboliser que ça va du genre fille au genre garçon en passant par le milieu.
Le milieu.
T'sais, NB, entre fille et garçon et ni fille ni garçon.



Et je trouve ça d'autant plus fou de taper sur le terme bi parce que c'est transphobe alors que personne ne tape sur les gens qui ont des attirances monogenrées. Genre si tu n'es attiré que par les femmes et que tu n'aimes pas les pénis et que du coup tu ne veux pas sortir avec quelqu'un que tu perçois socialement comme étant un garçon, c'est pas grave (c'est un peu transphobe mais oké c'est tes attirances donc c'est pas grave)(lulz).

Donc non, je ne dis pas pansexuel, parce que je n'ai pas la justification derrière ça, parce que ça insinue que je pourrais être transphobe (tellement transphobe que...oh lol, je suis trans)(avec aucun passing social mais je m'en fous je suis un garçon avec de la poitrine et des bouclettes et personne ne peut m'enlever ça), parce que c'est transphobe de sous-entendre que les femme trans ne sont pas de vraies femmes et inversement.
Si tu utilises pansexuel, c'est cool et je ne t'en veux pas.
Mais si tu l'utilises en crachant sur mon mot à moi pour des raisons totalement fausses, oui, j'en fais un article.

N'allez pas le répéter, mais le bi vous emmerde.

10 commentaires:

  1. Je peux comprendre que faire la différence entre la bisexualité et la pansexualité est difficile. Moi j'avais compris que bi= être attiré par les deux sexes et pan = on s'en fout du sexe c'est la personnalité qui compte. Et c'est comme ça que je me suis rendue compte que c'était la personnalité qui m'intéresse avant tout et le genre passe après.

    Je me suis sentie attirée par des filles en me disant que j'adorais leurs personnalités et/eu leurs état d'esprit. C'est après que je me rends compte du genre. Et que je m'en fous!

    Et je me dis qu'être attiré par la personnalité c'est vraiment bien, parce que je fiche que la personne soit un mec, une nana, un transgenre, un bi, un asexuel, un escargot, un martien...

    Ou c'est juste moi qui suis bizarre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au final les deux termes ont exactement la même définition, mais j'avoue que j'avais compris ça comme toi au début...

      Moi je me rends compte du genre en premier parce que ça conditionne mon comportement d'avec les gens, mais après l'attirance vient ou non et c'est pas lié au genre de la personne.

      Mais ouiiii (bon les escargots je dis pas c'est quand même un peu gluant ces trucs)

      J'aime tellement tes commentaires Cari ils me rendent tout joyeux à chaque fois ^^

      Supprimer
  2. Haha ! Moi aussi, ça me semble tout à fait pareil !

    "tu ne veux pas sortir avec quelqu'un que tu perçois socialement comme étant un garçon, c'est pas grave (c'est un peu transphobe" je ne vois pas en quoi c'est transphobe. Enfin ce que je veux dire c'est qu'une attirance ne se contrôle pas, en principe. Tu te lèves pas un matin en disant "tiens, je vais être attirée par X aujourd'hui". Après oui, si tu dis "je pourrais jamais sortir avec un trans" ou "je pourrais jamais sortir avec une Noire/rousse/obèse/etc." oui, là c'est discriminant, mais que si c'est conscient, à mon sens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ça se voit pas forcément directement sur la tête des trans qu'iels sont trans en fait.

      Supprimer


  3. Personne ne peut t'enlever ça.

    Taille-le dans ton âme.

    RépondreSupprimer
  4. Comme Cari je connaissais une des nooombreuses définitions de pan et bi comme étant pan = on est attiré par tout le monde et osef du genre, bi = on est attiré par tout le monde mais de manière différente selon le genre. Mais la différence est tellement infime que je suis pas sûr qu'il soit pertinent de la faire.
    Et je rejoins Melgane aussi : même si les attirances sont la preuve de transphobie/racisme/etc intériorisé, on ne les contrôle pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'en fait oui juste c'est comme comparer les mots 'complexe" et "compliqué".
      Oui. Mais du coup ça ne veut pas dire que ce ne soit pas transphobe (et je pensais plus à quelqu'un qui se détournerait d'une personne envers laquelle iel avait initialement éprouvé une attirance. Genre "ha je croyais que tu étais une fille mais en fait tu as un pénis donc tu es un garçon donc je veux plus être attiré par toi puisque tu es un garçon et que je suis attiré par les filles".)

      Supprimer
  5. Chouette article, totalement d'accord avec toi même si je m'étais jamais posé la question. En revanche je débarque sur le blog un peu en retard, tu es trans ? En as tu parler dans un article ? Cette révélation te vient de quand ? Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non c'est le premier article où je le dis ouvertement (même si ça fait un petit temps que je me genre principalement au masculin-neutre dans les articles mais après moi non plus je fais pas trop attention à ça). Peut-être que j'en ferais un vrai article quand je serais plus à l'aise avec ça, en attendant je vais te répondre un peu vite fait : depuis toujours je me perçois pas comme une fille et j'ai énormément de mal avec mon prénom (parce qu'il est genré fille), du coup je commençais à me dire "hmm peut-être que je peux être non-binaire" et en fait non-binaire ça me rend fou parce que c'est encore beaucoup trop fille. Du coup depuis quelque temps j'ai demandé à mes amoureux.ses de me genrer au masculin et je me sens très à l'aise dans ça (et j'expérimente les vêtements de garçon / avoir une apparence un peu plus androgyne et again je me sens beaucoup plus à l'aise dans ça). Donc comme c'est le genre dans lequel je me sens le plus à l'aise, je crois que c'est ça mon genre et pas celui qu'on m'a assigné à la naissance (à savoir le genre féminin). Voilà voilà pour l'explication =)

      Supprimer