mardi 3 janvier 2017

Qu'as-tu fais de tes 365 (+1) jours ?


Bonjour lecteurice !
D'habitude je suis ultra à l'heure pour les bilans de l'année + les objectifs mais j'étais chez mes parents pour les vacances et il a fallu faire beaucoup de social et tout et j'étais morte. Ou du moins, absolument pas en état d'envoyer des bonnes vibrations (et je sais pas toi mais j'aime pas mettre du mauvais-triste dans mes bilans). Donc là, me voici de retour dans mon appartement grenoblois avec le Fou, le silence, la solitude entière, et ma routine du matin.
Je pourrais t'écrire tout un article sur ma routine du matin mais en fait ça consiste en une chose : m'enrouler dans un plaid et boire du thé et prendre le temps de me réveiller à deux à l'heure. J'aime bien avoir deux heures pour moi avant de commencer la vraie journée intense où on court partout et où on fait des choses.

Pologne, parc Kampinoski - août 2016

Donc 2016, tu as été une année pourrie sur bien des aspects, mais comme toutes les années que j'ai vécue jusque-là, donc on va dire que je t'aime bien quand même. Parce que je sais pas pour toi lecteurice mais pour moi ça a surtout été une année très intense, avec beaucoup de moments violents et tristes (que ce soit avec l'actualité ou juste dans ma petite vie à moi), énormément de stress à cause des cours (mais ça c'est pas prêt de s'arrêter), mais aussi des moments magiques plus ou moins fous.
J'ai pas envie de revenir sur le blues qui m'a traversé toute l'année, du coup je vais te faire une liste des trucs chouettes qui sont arrivés en 2016.

En premier : j'ai terminé le Nanowrimo (wi) pour la deuxième fois, et avec quatre jours d'avance. Et j'ai re-terminé d'écrire mon livre, qu'il faut que je me remette à corriger. ça reste ma plus grande fierté de 2016, avoir fini ce livre dans une version un poil plus potable que la première.

Tout a commencé sur un crappy carnet donc les pages se barrait et où j'écrivais minuscule.
Je viens de loin punaise - mai 2016

Aussi, avant les vacances d'été, avoir madame APC qui me dit que je peux tout à fait tenter les choses du style passer l'agrégation et autre. Et ça m'avait tellement remis du courage et il faut que je me rappelle de ça quand je me reprendrais des mauvaises choses dans la tête, que je peux et que même si je trouve pas le moyen de concrétiser mon envie de faire de la recherche ça reste en moi, cette capacit. Et que je suis tout à fait capable de donner un cours et légitime (parce que même si je n'en sais pas autant que mes professeurs, j'en sais probablement plus que mes élèves). Oui je m'auto-donne un pep-talk mais le blog c'est un des rares endroits où je me parle gentiment - et j'ai besoin de ça.

Galway ? Irlande en tout cas - juillet 2016

Cette année j'ai fêté mes vingt ans avec une des meilleures personnes que j'ai rencontré à la fac (cœur sur toi). Je n'avais pas organisé de truc pour mon anniversaire depuis mes onze ans, j'ai passé mes deux derniers anniversaire à stresser sur du latin, il était temps que ça change. Du coup on a fait du jeu de rôle version Harry Potter dans la maison de mes parents, c'était très très drôle.

Moirans city - décembre 2016

Il y a aussi eu ça, en 2016 : les amitiés nouées avec des personnes de la licence que je ne connaissais pas trop jusque-là mais qui sont vraiment adorables. ça apporte incontestablement un gros bonus au fait d'être sur cette planète (au-delà du fait que je me sens un peu moins seule et perdue dans la promo).
Et puis l'amour amoureux. Que je n'ai pas envie de partager avec toi lecteurice parce que c'est trop petit grand secret que je sais pas l'écrire avec des mots sans l'amputer. Alors je mets ça là pour les deux concernés : je vous aime. Fort. Vous êtes un milliard de choses et vous connaître est tellement enrichissant à tous les niveaux que quand j'y pense je me dis que je suis la personne la plus chanceuse de cette planète.


Irlande, Killarney ou Killkenny, juillet 2016


Je suis partie en Pologne et je repartirai en Pologne. Parce que ça me fascine la Pologne parce que c'est tout gris, parce que je suis secrètement amoureuse du polonais (ça a les déclinaisons les plus compliquées du monde mais c'est pas grave). Et je suis retournée en Irlande et je retournerai encore en Irlande, j'espère.

Grenoble city, février 2016

Et en vrac, tous les moments passé avec la Brunette à marcher et échanger, Remucer que j'ai vu deux fois cette année (on a explosé les scores là), le jeu de rôle découvert avec mes voisins d'en-dessous, la collection de jeu de sociétés qu'on s'est constitué avec le Fou, les heures passé sur Super Mario 3D Word (toujours avec le Fou), découvrir plein de nouveaux gens de Youtube, échanger avec des nouveaux gens sur le blog (ou des pas nouveaux aussi), oser me lancer dans des trucs artistiques même si rien n'est parfait, faire du sport, avoir eu les cheveux arc-en-ciel puis galaxy puis bleu puis en mode drapeau bisexuel puis rouge, aller à des write-in pendant le Nano, passer du temps avec ma grande sœur, tester des nouveaux endroits avec le Fou (genre. Un bar à chat), prendre des photos (même si je montre qu'un micro-dixième de ce que je prends en photo) et, bref.
Je te fais une rétrospective capillaire de 2016 parce que ça a été quelque chose quand même.


Rainbow powa
Galaxy - version messy hair

Galaxy hair version coiffé-je me suis coupée une frange
(why)
(résolution de 2017 : ne plus jamais me couper une frange de ma vie)

Le plus beau bleu que j'ai jamais réussi à avoir (mais je n'ai que cette photo pour en témoigner)

La couleur la plus folle (feat mes extensions)

Y'a pas tout, mais en 2016, j'ai beaucoup détesté ma tête, donc j'ai pas pris énormément de selfies.
Bref.
J'ai regardé mes objectifs de l'an dernier, y'avait :
-Terminer de corriger le roman. On va dire que y'a eu 75% de fait.
-Tenir un journal d'objets culturels : j'ai tenu pendant un mois puis abandonné. ça ne me convient toujours pas vraiment.
-Relancer la chaîne Youtube : lol de feu.
-Faire des photos, si possible un tas de photos : ça c'est bon. Même si je pourrais progresser niveau technique/réglages/blablabla.

Je pense que je vais faire environ la même chose, c'est-à-dire mettre des objectifs pour l'année, mais uniquement pour la première moitié de l'année, puisque l'an prochain (scolaire) si tout va bien je rentre en première année de master et je n'ai strictement aucune idée de ce à quoi ma vie va ressembler (je sens bien que ça va être chaotique mais après tout pourquoi pas).

Donc :

-objectif 1 : terminer la correction du roman (bah oui hein)
-objectif 2 : faire le grand écart (oui c'est un objectif bizarre mais j'ai perdu énormément de souplesse en arrêtant la danse / la gym et en commençant à courir et à faire de la musculation, et je suis triste. J'ai su faire le grand écart et ça me paraît un objectif plus fun que "faire du sport tous les jours". En plus d'être moins compliqué à atteindre que "avoir des abdos très visibles").
-objectif 3 : continuer à pratiquer les trucs artistiques tel que le dessin et la photo (ma maman m'a acheté des pinceaux moins honteux pour faire de l'aquarelle) et faire des vidéos même si je ne les publie jamais.
-objectif 4 : continuer à améliorer mon polonais et mon anglais tranquillement (je suis devenue une bête en compréhension orale anglaise à force de youtube mais je sais plus faire des phrases).

Et c'est tout je crois, j'espère que tu as passé une bonne fin d'année 2016 et je te souhaite plein de trucs géniaux pour l'année à venir.
Paillettes sur toi ♥